La démarche

La perspective de l'émancipation

La Critic est une association d'éducation populaire dont l'action est nourrie par les sciences humaines et sociales. Dans nos projets, action et réflexion sont intimement liées. C'est-à-dire qu'il s'agit pour nous de déployer une activité concrète inscrite dans la réalité sociale et territoriale et de produire des connaissances sur cette réalité, connaissances qui viennent enrichir nos projets.

Nos influences sont multiples et sans cesse renouvelées. Nous sommes inspirés tout aussi bien par différents courants de la sociologie et de l'anthropologie (analyse institutionnelle, interactionnisme symbolique, sociologie compréhensive, etc.), des approches pédagogiques innovantes (Freire, Freinet, etc.), des champs d'activités connexes (animation socioculturelle, design de projets, intervention sociale, etc.) ou des expérimentations sociale et politique (tiers-lieux et friches culturelles, démarches communautaires, collectifs citoyens, etc.)

Chaque projet que nous mettons en oeuvre répond aux enjeux de l'émancipation individuelle (estime de soi, autonomie) et collective (puissance d'agir), dans un objectif de transformation sociale, ce qui implique de travailler auprès des publics, notamment les jeunes (prise en compte des besoins et des potentialités, approche gobale) et avec les acteurs du territoires (pouvoirs publics et associations).

Nos manières de faire

Les projets que nous développons s'appuient sur différentes approches qui sont au croisement de l'éducation populaire et des sciences humaines et sociales:

Recherche

A partir des connaissances et outils des sciences humaines et sociales, nos projets de recherche peuvent prendre trois formes:

  • études

Depuis l'élaboration du questionnement et la construction des outils de recueil des données (choix des situations d'observation, élaboration des guides d'entretien...) jusqu'au travail d'interprétation et d'analyse des données recueillies, La Critic réalise des enquêtes qualitatives dont les résultats font l'objet d'une restitution sous la forme d'un rapport de recherche.

  • évaluations

L'évaluation apparaît comme un outil et un enjeu pour les acteurs dans l'analyse et dans la mise au jour des forces et faiblesses d'une expérimentation, d'un projet ou d'une politique. Il s'agit de tirer les enseignements permettant d'éclairer la décision et de penser les conditions d'amélioration. Ce qui répond à trois objectifs :

  • considérer la valeur sociale de l'objet évalué : utilité au regard d'un public, d'un territoire,
  • mesurer l'objet : données quantitatives, analyse des processus et du contexte,
  • faire évoluer la situation : élaboration de pistes d'amélioration.

Ni simple compilation d'informations, ni verdict définitif, la démarche d'évaluation est un processus de construction de clefs de lecture et de compréhension dans un objectif de « mieux agir » et de transposabilité.

  • recherche-action

A l'échelle d'un territoire, la Recherche-Action permet de construire un dispositif de production de connaissances et de transformation de la réalité qui vise à prendre du recul sur une situation problématique afin de l'interroger collectivement (intelligence collective) et de faire émerger des solutions. Ce dispositif se compose de trois ingrédients :

  • une méthodologie d'enquête issue des sciences sociales,
  • une approche collaborative inspirée du design de projet,
  • une posture de tiers-médiation pour accompagner les acteurs.

Formation

La question de la formation est transversale à l'activité de La Critic. Il s'agit toujours pour nous de permettre à nos publics de développer des connaissances faisant référence à leur réalité. L'enjeu est de les engager dans un "pas de côté" par rapport à cette réalité, en questionnant enjeux, postures et manières de faire et en prenant en compte la complexité des situations. Dans cette perspective, notre pédagogie repose sur la mise en dialogue de différents dispositifs (ateliers, échanges d'expériences, débats, moments de cadrage…) et sur une dynamique de co-construction des connaissances, faisant du groupe une ressource pour chaque stagiaire, et réciproquement.

Nous pouvons aborder un certain nombre de thématiques (voir ici) dans des cadres spécifiques:

  • Formation professionnelle: en tant qu'organisme de formation professionnelle déclaré (n° 03973169697) et datadocké, La Critic peut intervenir auprès des professionnel.les de tous secteurs dans le cadre de leur droit à la formation.
  • Formation des bénévoles: nous proposons des formations à destination des bénévoles associatifs (membres, dirigeant.es). Ces formations peuvent être financées dans le cadre du FDVA.
  • Formation des élu.es
  • Formation civique et citoyenne dans le cadre du Service civique

Médiation

Faire oeuvre de médiation, c'est intervenir auprès d'un individu ou d'un groupe et d'agir en tant que "tiers", qu'intermédiaire face à une situation problématique.

  • Intervention institutionnelle

Nous pouvons agir auprès des professionnel.les des métiers à forte dimension relationnelle (travail social, santé, insertion...). Face à des situations complexes souvent difficiles à analyser et à faire évoluer, l'apport d'un tiers-médiateur, dans le cadre d'une démarche d'analyse de la pratique, peut être un levier pertinent.

Nous pouvons accompagner des collectifs ou associations dans le développement et la structuration de leur projet. Nous pouvons les aider face à certaines difficultés (crise de sens, problèmes organisationnels, etc.). Notre rôle n'est pas ici d'apporter des "recettes miracles" mais de permettre, de manière collaborative, l'émergence de solutions. La Critic est référencée dans le cadre du Dispositif Local d'Accompagnement (DLA) en Guyane, à destination des structures d'utilité sociale de l'Économie Sociale et Solidaire (ESS)

  • Accompagnement

Nous pouvons par ailleurs intervenir auprès des jeunes en difficultés (NEETs, décrochage scolaire, etc.) au travers de dispositifs adaptés et de méthodes au croisement de l'éducation populaire et de l'accompagnement social, à l'image du projet SEME. L'enjeu est de leur permettre de s'inscrire dans un processus d'émancipation en travaillant sur des notions comme l'estime de soi, l'esprit critique, la relation à autrui, etc., et en faisant émerger un projet de vie.

Accompagner, c'est aussi valoriser. Ainsi, nous travaillons aussi auprès des jeunes personnes qui portent des démarches d'engagement et qui développent des initiatives. Il s'agit pour nous d'oeuvrer à leur reconnaissance  et à les soutenir dans leurs démarches.