Nous suivre

FacebookLinkedin

L'accompagnement comme démarche, l'accompagnement comme métier

Acteurs concernés

Toute structure concernée par les démarches d'accompagnement, quel que soit le champ d'action : emploi, insertion, jeunesse, santé, social...

Besoins repérés

  • Penser l'accompagnement dans sa dimension relationnelle
  • Questionner les professionnalités de l'accompagnement
  • Considérer les différents niveaux de l'accompagnement: prendre en charge, prendre en compte, prendre soin
  • Appréhender l'approche globale

Présentation

Comment se définissent les métiers de l'accompagnement? Qu'est-ce qui se joue dans la relation aux usagers ?Quelle position adopter face à la personne accompagnée ? Quel équilibre entre engagement dans la relation et distanciation ? Faire avec la personne oui, mais comment ?

Dans les secteurs de l'insertion, de la santé, du social ou du socioéducatif, la question de la relation aux personnes accompagnées participe pour une grande part de la définition des métiers. C'est une question qui concerne les professionnel.le.s, que ce soit au niveau des outils mobilisés ou de la posture adoptée. Elle concerne aussi les structures, dans leur organisation et leur projet. A l'heure où les logiques de gestion et d'évaluation « bousculent » les métiers de l'accompagnement, il importe de questionner les professionnalités (position, posture, savoirs) mais aussi les valeurs et le sens des métiers.

Au-delà, l'interrogation peut aussi porter sur la personne accompagnée et sur la manière de la considérer. A partir d'une demande spécifique, c'est la globalité d'une situation, d'un parcours qu'il s'agit de prendre en compte. De plus, accompagner, c'est aussi permettre à la personne de construire ses propres réponses, de retrouver prise sur sa vie. En effet, se joue peut-être dans la relation d'accompagnement un processus de conscientisation, voire d'émancipation.

Les portes d'entrées possibles

  • L'accompagnement entre posture et outils
  • La dimension collective de l'accompagnement: travail d'équipe et projet de structure
  • Le travail du care: la bientraitance comme concept et comme pratique
  • La médiation interculturelle
  • ...

 

Habitat et territoire, habiter le territoire

Acteurs concernés

Toute structure (collectivités territoriales, associations...) pour qui le territoire et l'habiter sont un enjeu (urbanisme, participation, habitat, logement, transports...) ou un cadre de travail (proximité, jeunesse...).

Besoins repérés

  • Appréhender la question de l'habiter dans ses différentes dimensions (anthropologique, sociale, politique...)
  • Comprendre les problématiques de l'habiter
  • Prendre en compte les politiques urbaines et les politiques de l'habitat
  • Considérer les mutations urbaines

Présentation

Se loger, est-ce seulement la réponse à un besoin ? Qu'est-ce qui définit l'habitat/l'habiter ? Quels sont les processus à l'œuvre dans la fabrication du territoire ? Quelle place pour les habitant.e.s dans la transformation du territoire ? Quels choix pour quels territoires ?

Le mot grec oïkos fait référence à la fois à la maison, à l'habitat et au milieu naturel. Ainsi, habiter une maison, c'est déjà faire l'expérience du territoire. Habiter quelque part ne signifie pas seulement occuper un logement. Il y a différentes manières d'habiter et, à ce titre, il s'agira d'en considérer les dimensions symbolique et politique, en rappelant notamment que le fait d'habiter un territoire implique de l'habiter ensemble. A travers l'habiter c'est aussi une réflexion sur l'appropriation du territoire qui peut s'ouvrir. Ainsi, il s'agit de considérer les modes de vie et les manières d'habiter, et, au-delà, de réfléchir aux conditions d'une meilleure prise en compte des habitant.e.s.

Les questions et problématiques sociales sont territorialisées et toute transformation territoriale implique certaines conséquences au niveau social. Fabriquer le territoire, ce n'est pas seulement dessiner le plan des rues et des bâtiments, ni même faire le choix de tel ou tel plan. Fabriquer le territoire, c'est inscrire ce dernier, et ses habitant.e.s, dans une réalité spécifique, celle d'un modèle de développement social, économique, politique et culturel.

L'objet de cette thématique sera d'appréhender les réalités de l'habitat (des problèmes de logement au rapport à l'espace public), et ce jusque dans ses dimensions conflictuelles, et de prendre en compte les transformations territoriales et leurs conséquences (gentrification par exemple) dans les manières de se représenter, penser, concevoir, et vivre le territoire.

Les portes d'entrées possibles

  • Le territoire et ses acteurs, un système complexe
  • Les problématiques du logement et du mal-logement
  • Les transformations urbaines et leurs conséquences
  • Mixité et espace public
  • ...

S'engager aujourd'hui : de l'affirmation de soi au développement territorial

Acteurs concernés

Toute structure inscrite dans des démarches de soutien, d'accompagnement, de prise en compte, de reconnaissance des projets, actions et mobilisations portés par les individus, notamment les jeunes.

Besoins repérés

  • Comprendre les formes d'engagement et de participation aujourd'hui
  • Prendre en compte les plus-values de ces formes
  • Améliorer l'accompagnement des démarches d'engagement
  • Travailler à la valorisation et à la reconnaissance de cet engagement

Présentation

Comment s'engage-t-on aujourd'hui ? Comment cet engagement se traduit-il au niveau local ? Quelles sont les potentialités des individus, notamment les jeunes ? Quelles sont les plus-values de l'engagement, aux niveaux individuel et collectif ? Comment soutenir ces démarches ? Quels lieux pour l'engagement ? Et finalement : quelle place pour les individus dans la vie démocratique locale ?

Cette thématique est transversale, elle croise différents champs d'action et de réflexion : culture et éducation populaire, logement et habitat, insertion, politique de la ville... La question sous-jacente, c'est celle de la manière dont les individus deviennent acteurs de leur vie et de leur territoire, autrement dit celle de l'émancipation individuelle et collective. Il s'agit de considérer en premier lieu les formes d'engagement et de participation en tant que telles. La question des effets de cet engagement est tout aussi importante, du côté individuel (estime de soi, développement de compétences) et collectif (développement local). Au-delà, l'interrogation porte aussi sur les leviers, moyens et outils permettant d'encourager, de soutenir et de reconnaître ces démarches.

Les portes d'entrées possibles

  • Les jeunes et l'engagement
  • Engagement et développement des compétences
  • Les lieux de l'engagement
  • L'engagement, une ressource pour le territoire
  • ...

S'organiser collectivement, cultiver le commun

Acteurs concernés

Toute structure confrontée aux réalités et aux enjeux de l'organisation du travail et de la vie collective (management, direction, coordination, coopération, animation).

Besoins repérés

  • Comprendre les situations conflictuelles et les dépasser
  • Améliorer son fonctionnement interne
  • Développer le « vivre-ensemble » au sein de l'organisation

Présentation

Qu'est-ce qui constitue un groupe, une structure ? Qu'est-ce qui fait lien, solidarité ? Qu'est-ce qui fait sens commun au-delà des statuts, positions et rôles individuels ? Quel est le rôle de la machine à café dans la dynamique collective ? A quoi sert une réunion ?

A travers cette thématique se pose la question de la production continuelle du collectif par lui-même dans le cadre de l'organisation d'un groupe. Parfois, cette production s'enraye, quand le collectif ne fait plus unité, qu'il se délite. C'est notamment dans ces situations conflictuelles qu'il importe de retrouver sens et espace communs. Il s'agit ainsi d'interroger les registres de la constitution de ce commun. Pour ce faire, s'il importe de considérer les dispositifs de structuration et de régulation internes, la place de l'informel et des relations interindividuelles n'est pas anodine. A travers cette réflexion sur le commun, s'ouvre la problématique de la démocratie interne.

Les portes d'entrées possibles

  • Conflit et dynamique collective
  • L'organisation collective entre formel et informel
  • Les dispositifs de régulation (réunion, outils...)
  • Coordination et travail de réseau
  • ...